Bandeau2.png

Agir

Agir avant que la fatigue ne s’installe, c’est d’abord s’informer pour :

• Apprendre à reconnaître et à évaluer sa fatigue

• Savoir ce qui peut la favoriser et ce qui peut être modifié, comme par exemple les habitudes de vie

• Savoir où trouver les ressources qui peuvent aider à lutter contre la fatigue

• Savoir quand demander un avis médical

GrandIllustration3.png

Les médicaments ont une place limitée pour lutter contre la fatigue. Aucun ne permet de l’éviter, ni d’augmenter l’énergie. Ils sont uniquement prescrits pour agir sur certaines causes identifiables et traitables médicalement, comme la baisse des globules rouges, la douleur ou la dépression.

 

Mais d’autres solutions existent et ont une place importante. Elles ne nécessitent pas toutes de grands moyens et peuvent consister en de petites choses à mettre en pratique dans la vie de tous les jours. A chacun(e) de décider s’il souhaite les trouver seul(e) ou être accompagné(e).

 

De l’aide est toujours possible. N’hésitez pas à en parler aux professionnels de santé que vous rencontrez et qui pourront vous conseiller, médecin, infirmièr(e), pharmacien(ne), kinésithérapeute, diététicien(ne), psychologue…

Changer sa manière de faire

Changer son mode de vie pour utiliser autrement son énergie, la préserver et mieux récupérer.

IlluAgir.png

En pratique, c’est :

 

Agir sur l’organisation et le rythme de vos activités

   Ex : prioriser l’essentiel, reporter ce qui est le moins important...

 

Agir sur votre alimentation

   Ex : prévenir les carences en conservant une alimentation variée, acheter régulièrement des produits frais...

 

Agir sur la qualité de votre sommeil

   Ex : se coucher et se lever à heures régulières, n’aller au lit que pour dormir...

 

Agir sur votre façon de bouger et de vous reposer

   Ex : marcher autant que possible, limiter le temps de sieste ou la remplacer par une activité de détente...

Changer sa manière de ressentir

Diminuer l’influence de certaines causes de maintien de la fatigue (stress, douleur, troubles du sommeil...) et prendre de la distance.

 

En pratique, des méthodes fiables peuvent vous aider à vous sentir mieux :

 

• Des psychothérapies, comme les thérapies cognitivo-comportementales*.

 

• Des approches qui associent le corps et le mental, comme le yoga ou la méditation en pleine conscience.

Yoga.png

* Thérapies de quelques séances, basées sur des techniques d’apprentissage et centrées sur l’analyse des interactions entre pensées, émotions et comportements pour trouver des solutions à des situations posant problème

Sources

Berger AM, Mooney K, Alvarez-Perez A, et al;National comprehensive cancer network. Cancer-Related Fatigue, Version 2.2015. J Natl Compr Canc Netw. 2015 Aug;13(8):1012-39.

Bower JE, Bak K, Berger A, et al; American Society of Clinical Oncology. Screening, assessment, and management of fatigue in adult survivors of cancer: an American Society of Clinical oncology clinical practice guideline adaptation. J Clin Oncol. 2014 Jun 10;32(17):1840-50.

Howell D, Keshavarz H, Broadfield L, et al. A Pan Canadian Practice Guideline for Screening, Assessment, and Management of Cancer-Related Fatigue in Adults Version 2-2015, Toronto: Canadian Partnership Against Cancer.